"Le choix d'exceller dans la pratique judiciaire"
(Option Droit & Affaires 2011)

"Un dispositif haut de gamme renforcé"
(Guide Décideurs 2010)


Le cabinet d’avocats COUSIN & ASSOCIES est classé dans de nombreux guides juridiques de référence, généraux ou dédiés à la propriété intellectuelle, français et internationaux.

Considéré comme "Incontournable" en contentieux des Brevets et "Excellent" en droit des Marques et des Dessins & Modèles, dans le classement du guide annuaire « l’innovation et sa protection » de la revue Décideurs Stratégie Finance et Droit, et ceci de façon constante depuis 2006 ; Le cabinet a par ailleurs reçu le Trophée d'argent du droit du contentieux "IP : Marques et Brevets" en 2007, en 2009 ainsi qu’en 2011, prix que remet cette revue tous les 2 ans.

Les associés du cabinet sont par ailleurs régulièrement retenus parmi les "meilleurs avocats" par la revue américaine Best Lawyers, qui répertorie les meilleurs praticiens du droit des affaires par spécialités, classement que le journal Les Échos diffuse depuis 2 ans.

COUSIN & ASSOCIES est classé dans le premier groupe des cabinets spécialisés en Propriété Intellectuelle du LEGAL 500 (guide EMEA et guide Paris) 2012-2013 qui précise qu'il est "réputé pour son expertise en contentieux de brevets … ", qu’il est également « très actif, et souvent victorieux, sur le contentieux des marques », et enfin, que « l’équipe de six avocats est rapide, efficace et accessible » (http://www.avocats-francais.com/editorial.php?parentid=60485).

Le Chambers Europe 2012 écrit au sujet du cabinet qu’il est un choix solide pour les affaires de Propriété Intellectuelle (« a strong choice for traditional domestic IP matters »).

La revue DECIDEURS - STRATEGIE FINANCE et DROIT de 2012 met en avant le lien privilégié que les membres du cabinet entretiennent avec leurs clients.

COUSIN & ASSOCIES figure en tête des classements des cabinets d’avocats spécialisés en contentieux des brevets, marques et dessins et modèles, selon le magazine Option Droit & Affaires du 27 juin 2012.

COUSIN & ASSOCIES est également cité par d'autres guides mondialement reconnus tels que "Expert Guides", "Who's who legal", "Managing Intellectual Property", « Intellectual Asset Management 250 »…

Un cabinet d’avocats spécialisé dédié à ses clients

Fondé en 1986 par Pierre Cousin, le cabinet d’avocats COUSIN & ASSOCIES compte aujourd’hui quatre associés : Pierre Cousin, Myriam Moatty, Jean-Martin Chevalier et Sandrine Bouvier Ravon.

A la fois spécialiste et généraliste en propriété intellectuelle, COUSIN & ASSOCIES déploie des méthodes adaptées à chaque problématique rencontrée par les entreprises dans ce domaine.

Les associés, qui travaillent ensemble depuis de nombreuses années, écrivent conjointement des articles de doctrine et participent tous aux principales associations professionnelles. Ils forment avec leurs collaborateurs une équipe soudée, impliquée et pérenne.

Leur connaissance globale de la Propriété Intellectuelle et leur approche pragmatique des dossiers permet au cabinet d’assurer un conseil complet aux clients, ce que réclament et apprécient particulièrement les PME à forte créativité. COUSIN & ASSOCIES offre ainsi une assistance sur mesure et gère notamment les dossiers techniques complexes. 

Les avocats du cabinet travaillent indifféremment en français, anglais ou allemand et sont donc en mesure d’assister, en conseil et en contentieux, une clientèle française et internationale, constituée d’entreprises de toutes tailles dans des secteurs variés allant de la pharmacie, ou de la biotechnologie à l’agroalimentaire, en passant par les secteurs du jouet, du champagne, de l’habillement, des industries de pointe, ou encore de l’édition et de la presse.

COUSIN & ASSOCIES représente ses clients devant les juridictions françaises et communautaires, ainsi que devant les offices tels l'INPI, l'OHMI, l'Office Communautaire des Variétés Végétales, ou encore la Direction des Douanes.

COUSIN & ASSOCIES constitue souvent des équipes ad hoc avec des Ingénieurs, des Conseils en Propriété Industrielle, des experts agronomes ou relevant d’autres domaines, ainsi que des correspondants étrangers, avec lesquels les avocats ont l’habitude de travailler si c’est utile au dossier et à sa solution.